Cassoulec et Kersoulet

25 octobre 2010

Comme je comprends Archimède...

Eurêka !
Tout comme le savant grec en plongeant dans l'eau de son bain, je m'écrie Eurêka en noyant mes papilles de Cassoulec.
La formule est trouvée : saucisses Hénaff, givala, lard...la sainte trinité porcine.

CIMG1094CIMG1101

Samedi dernier, à l'occasion d'un repas de famille, la nouvelle version du cassoulec-kersoulet a été éprouvée par pas moins de 11 juges impartiaux.

La différence résidait donc dans l'utilisation de saucisses Hénaff à la place des saucisses de Molène. Et le résultat est...divin (si si). Après 3 jours de cuisson (dont des temps de refroidissement), elles étaient confites,fondaient dans la bouche...eunbeuliveubaul.

CIMG1118CIMG1120

Le seul petit bémol, c'est que j'ai du utiliser des mogettes à la place des Cocos car ceux-ci commencent à se faire rares en cette saison. Je pense que la mogette résiste moins à la cuisson que le coco, donc les haricots s'écrasaient un peu trop.
Autre point à rectifier, c'est le sel. Je savais que c'était inutile d'en rajouter à la préparation, car le givala et le lard se chargent de saler le tout. Peut-être un peu trop d'ailleurs. La prochaine fois je mettrai probablement un peu moins de lard, ou alors, il faudra le dessaler avant.

En tout cas, je peux le crier haut et fort : grand succès. Les sus-cités juges impartiaux le confirmeront dans les commentaires...(j'espère !)


Commentaires

  • J'y étais

    Peut-être, plus tard, je pourrais dire "oui, j'y étais".
    J'adhère à tes commentaires, tu pourrais rajouter que c'est un plat qui se mange de 1 à 59 ans, au moins

    Posté par nicolas, 26 octobre 2010 à 09:49
  • Bien que ce soit une première pour moi (manque de recul), je pense pouvoir légitimement participer au débat.
    La cassoulec option Hénaff est respectable, digérable, formidable, et donc incontournable pour le book des recettes bretonnes.
    A regler effectivement la question du sel qui pour moi est le seul point (je ne peu pas faire de comparaison sur les cosec utilisés)encore perfectible.

    Posté par Mathieu, 26 octobre 2010 à 14:58
  • Pour avoir gouté deux versions : saucisses de Molène et saucisses hénaff, il n'y a pas photo!
    Les saucisses Hénaff étaient gouteuses et fondantes comme je ne les avaient jamais mangées et pourtant j'en étais dèjà fan!

    Posté par christine, 26 octobre 2010 à 15:42
  • Un vrai délice !!!!


    Et pour ton book tu pourras dire que 2 bisontins y ont gouté la recette partira à l'est

    tu as essayé avec la saucisse des cotes d'armor ?

    Posté par Aude, 31 octobre 2010 à 18:46
  • Oui!!!!!!!!!!!

    Troisième essai; vrai succès. Il faudra simplement remplacer le lard 1/2 sel par du lard.

    Le seul risque: c'est si bon que l'on risque de trop manger.

    Posté par Yves, 02 novembre 2010 à 13:51
  • Ha ben oui, t'avais bien parlé de givala, je viens d'en découvrir l'histoire du coup.

    ^^d'ailleurs tu noteras que ton blog arrive en première position sur Google lorsqu'on tape ce mot-clé ^^

    Sinon, après avoir goûté le Cassoulec, je peux témoigner : c'est un régal. Comme dirait Caradoc, "le gras, c'est la vie". Et comme tu disais aujourd'hui "tout le gras, il vient de l'intérieur". Ça plus les Coco de Paimpol et la saucisse Hénaff que je n'avais jamais goutés, le repas dans son ensemble fut pour moi une grande découverte. YUM !

    Quelques photos un peu floues certes, prises avec mon portable, mais qui ont le mérite d'exister, documentant l'événement au CCO.
    http://bit.ly/cFcGP8
    http://bit.ly/cWPMLP
    http://bit.ly/9jJOGz

    Posté par Elo, 15 novembre 2010 à 19:32

Poster un commentaire